Partagez | 
 

 II- L'Histoire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tomoe
Fondatrice de la guilde
avatar

Age : 27
Féminin
Nombre de Messages : 190
Date d'inscription : 16/07/2014

Feuille de personnage
Niveau:
111/160  (111/160)
Nation: Bonta Bonta
Métiers:

MessageSujet: II- L'Histoire   Mar 22 Juil - 20:28


L’Ère du Wakfu

Accoudée au bar de la veille taverne de Brâkmar, ses longs cheveux bleues trempant dans l'alcool, Tomoe jeune Sacri solitaire, noie son chagrin tant bien que mal. Elle a passé sa journée à rechercher sur l'îlot de terre le coffre de son enfance, mais sans succès. La jeune femme commence à perdre patience et se demande si ses souvenirs lointains ne lui font pas défauts. L'horloge de Xélor tourne, et le barman ne va pas tarder à la jeter dehors. D'une main habile et rassemblant ses dernières forces, elle s'empare des quelques Kamas qui luisent dans la poche de son voisin de boisson et les jette sur la table. Puis dans une flemme immense, elle attend patiemment que les bras musclés du barman la balance dehors.

Après avoir passée la nuit à la belle étoile, la jeune femme se laisse tranquillement réveillée par piou-piouuuuuuuuuuuu, son familier tofu, aussi fin d'esprit qu'un Iop. Tomoe sait qu'elle doit retourner sur la petite île de Poup Island. Bien que les livres racontent sa découverte depuis peu, la Sacri connaît le lieu depuis sa plus tendre enfance. Malgré la colère d'Ogrest, l'Ile a miraculeusement survécu au Chaos. Cependant, la faune et la flore ont beaucoup changés là bas et Tomoe sait pertinemment qui lui faut recruter de nouveaux mercenaires. Les derniers en date qui ont bien voulu la suivre, se sont fait dépouiller et découper en rondelles. Mais ou va-t-elle trouver des personnes aussi folles qu'elle, capables d'attendre la fin de l'aventure pour réclamer ses pièces. Tomoe est fauchée et ce détail fâcheux entrave sérieusement sa quête. Elle c'est vite réjouit de la perte de ses camarades, ne sachant comment les payer au final, l'Ile c'est chargé de le faire à sa place, en faisant couler le sang.


Brâmakr

La jeune Sacri décide de faire un tour sur le Pont des Armes, là-bas, elle sait qu'elle peut trouver son bonheur. La place est pleine à craquée de monde, de nombreuses guildes sont présentes et les commerçants exposent avec fierté leur dernier craft fraichement réalisé. Ici on parle de tout, des rumeurs qui circulent sur les différentes nations, de trésors cachés, de donjons invaincus, d'objets rares, mais surtout, on parle de Kama. L'argent, l'argent et l'argent, le maitre mot du Pont des Armes.

Au milieu de la foule, un Enutrof hurle de colère. Un petit groupe entour l'homme. Curieuse, Tomoe s'avance pour observer la scène. Une jeune Sacri de son âge, les cheveux d'un blanc parfait, se tient en face de l'homme. Le vieil homme porte sur son dos un sac remplit d'objets. D'après les chuchotements des passants, il s'agit d'un simple souci d'emplacement. Voyant la place vide, la sacri a installé tout son bazar. On peut voir dans son échoppe des armes bas de gamme vendues à des prix mirobolant, des graines d'une pure rareté et divers objets illégaux. Le bouquant réalisé par l'Enutrof, vient du fait que celui-ci réclame l'emplacement qu'il a payé. La Sacri, qui fait la sourde oreille, ne semble pas perturbée par le spectacle. Mais Tomoe sait que même à Brâkmar, la garde finit toujours par arrivée. Alors qu'elle s'apprête à partir, la jeune Sacri remarque en réalité le manège qui opère devant ses yeux. Le barda de la jeune fille aux cheveux blancs et en réalité un leurre. D'une main experte celle-ci profite de l'agitation qu'elle a créée pour voler petits objets et Kamas qui sont à sa porté. Réalisant que le comportement de la Sacri ne la laisse pas indifférente Tomoe décide de tout faire pour l'enrôler dans sa quête. Voyant que la garde arrive, elle se précipite sur la jeune femme, l'arrachant à son magasin de fortune. Les deux femmes s'enfuient aux portes de la ville de Brâkmar. Avec tout ce tapage, et étant à visage découvert, les Sacris ne seront plus les bienvenues dans la capitale.


Poup Island

Tomoe ne sait pas pourquoi la Sacri répondant au nom de Toorun a décidé de la suivre dans cette chasse au trésor. Alors que les deux femmes accostent à l'Ile de Poup Island, elles se font agresser par les habitants, qui voient d'un très mauvais œil l'arrivé des deux femmes. Tomoe, pelle à la main, s'apprête à donner le premier coup quand soudain, dans un vacarme de Moogrr, Toorun surgit devant elle et assassine sauvagement de sa hache les malheureux agresseurs. Le bain de sang achevé, les deux femmes contemplent en silence l'œuvre artistique tout fraichement dessiné dans le sable.

Après ce léger incident, les deux Sacris commencent à creuser le sol. Plusieurs heures passent et toujours rien. Le désespoir commence à se lire sur le visage des jeunes femmes… Quand tout à coup, un bruit métallique se fait entendre. Les deux Sacris creusent avec empressement, le reste du sable. Elles finissent par sortir du sol un petit coffre. Tomoe, dont les souvenirs refont surface, s'empresse de l'ouvrir. A l'intérieur tout est resté intact : la carte, quelques poils de chacha,… mais surtout la toile brodée ! Tomoe saisit cette dernière avec précaution et s'apprête à déchiffrer le secret qu'elle renferme. Après tout ce temps… Elle a enfin trouvé se qu'elle a toujours cherché ! A la lecture du document les deux femmes sont sous le choc. Brodée d'une belle laine de Bouftou Royale, ont peut lire en lettres capitales : "RECETTE DU THE A LA LOSE par la Chat'Pardeuse.


Taverne de Bonta

Déçues par cette aventure, les deux femmes s'abandonnent à la taverne de Bonta. Leur unique et seule aventure c'est achevée dramatiquement. Alors que l'espoir s'efface à mesure que les verres se vides, une conversation aiguise leur curiosité. Deux aventuriers, déjà bien amochés, se plaignent de leur guilde. D'après les deux hommes, celle-ci manque cruellement d'artisans. Ils grognent de devoir acheter leurs équipements à la place marchande de la capitale, qui pratique savoureusement des prix excessifs à en faire rougir un Enutrof. Les Sacris se regardent. Voila leur aventure ! Créer un repaire familial ou tout aventurier un peu marchand serra le bienvenu. Par un objectif de solidarité, les ressources fabriquées serviront à la prospérité du futur clan. En cas de surplus, celles-ci, seront vendues sur la place marchande de Bonta à des prix défiants toutes concurrences. Bien entendu, le vol de ressources ou d'items sera toujours présent afin de renforcer le futur clan. Tomoe a le sourire aux lèvres. Avec l'argent engendré, elle pourra réaliser une nouvelle chasse au trésor. Les deux femmes savent qu'il faut agir dans l'ombre, la concurrence a la recherche des meilleurs marchands est rude.

Il est temps à présent pour elles de se trouver un nom. Perdue dans ses pensées Tomoe regarde le fond de son verre. Sa fierté en a pris un coup. Son unique trésor se résume à une recette écrite par une célèbre mercenaire… Mais oui, c'est ca ! Tomoe se retourne sur sa chaise et manque de faire tomber Toorun. Elle dessine sur le bras de la Sacri aux cheveux blancs un petit blason à la tête de chat. Au dessus, de la plus belle écriture qu'il soit, elle écrit "Bienvenue dans la guilde familiale des Chat'Pardeurs".

___________________
Revenir en haut Aller en bas
 
II- L'Histoire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La fausse histoire d'un vrai menteur.
» [Kamy]L'histoire d'un Crâ...
» L'histoire de Dietrich de la famille Hohenloe
» Le Foot en LR une longue histoire : aujourd hui l AS BEZIERS
» Liqueur panda de brume; histoire, description et questions

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chat-Pardeurs :: Le Panneau de la Place :: La Rumeur des Chat'Pardeurs-
Sauter vers: